CIF : l’autorisation de la garantie de l’Etat français, un pas de plus vers un sauvetage  21/02/13

La Commission européenne a temporairement autorisé ce jeudi 21 février, la garantie de 18 milliards d'euros apportée par l’État français au Crédit immobilier de France (CIF) afin de laisser le temps d'établir un plan de restructuration ou de résolution pour l’établissement spécialisé dans le crédit immobilier aux ménages plutôt modestes.

Malgré la volonté du Gouvernement qui avait annoncé la mise en extinction du CIF comme condition de sa garantie - qu’il justifiait principalement par les exigences de la Commission européenne - Bruxelles n'exige toujours pas cette mise en liquidation du CIF. Répondant à une question écrite de l'eurodéputée Karima Delli, le commissaire à la Concurrence Joaquin Almunia a ainsi rappelé, le 21 décembre dernier que « la Commission n'a posé aucune condition de cessation d'activité du CIF. A ce jour, les autorités françaises ne lui ont pas formellement notifié un quelconque projet de garantie en faveur du CIF. »

Ce jeudi 21 février, la Commission européenne fait un pas de plus vers une possible restructuration du CIF. Dans un communiqué, elle indique qu’elle autorise temporairement une aide au sauvetage en faveur du Crédit immobilier de France et qu’elle « adoptera une décision définitive sur l'aide accordée au CIF dans le cadre de son examen du plan de restructuration ou de résolution ordonnée ».

Pour les parlementaires écologistes engagés sur ce dossier, cette déclaration de la Commission européenne offre plus qu'un sursis aux 2500 salariés du CIF, elle offre un espoir de sauvetage de l’établissement.

Pour Karima Delli, députée européenne d’Ile-de-France, « c’est une bonne nouvelle, mais les 2500 emplois du CIF sont toujours menacés. Il faut activer tous les outils pour sauver les emplois! En cette période de crise, le Gouvernement doit prendre ses responsabilités : est-il prêt à assumer cette vague de licenciements et les grandes difficultés dans laquelle les ménages les plus modestes vont être plongées ? »

Pour Eric Alauzet, député du Doubs, l'avis de l'Union Européenne confirme la possibilité d'un renouveau pour le Crédit Immobilier, dés l'étude de cette garantie le 30 octobre 2012 lors de la commission élargie sur les engagements financiers de l'Etat il soulignait que "le Crédit immobilier de France semble irremplaçable. Il serait bon qu'on se donne encore un peu le temps d'aller au bout de la réflexion."

Voir le communiqué de la Commission européenne

Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be