Pub : relaxe pour les 7 déboulonneurs 10/10/16

COMMUNIQUE I A l'occasion du procès des 7 déboulonneurs du 11 octobre 2016 à Paris

Mardi 11 octobre, 7 militants du collectif anti-pub « les déboulonneurs » comparaissent au tribunal correctionnel de Paris pour le barbouillage de 8 écrans publicitaires à Gare de Lyon en mai 2015.

Karima Delli, députée européenne EELV réagit :

« Je suis doublement interpellée  par ce procès qui touche des militants engagés contre la publicité qui envahit notre espace public. En tant que militante et citoyenne, j’estime qu’on ne peut pas criminaliser des actions non-violentes. La désobéissance civile devient légitime dès lors qu’elle permet d’alerter les citoyens et les pouvoirs publics sur les risques d’un système et notre droit à ne pas être y être exposés contre notre gré. Avec le numérique et les écrans, la publicité est encore plus nocive et ses messages encore plus intrusifs. 

En tant qu’écologiste, je suis aussi préoccupée par les problèmes que pose la publicité. L'invasion publicitaire s'invite partout dans nos paysages et notre vie quotidienne. Contrairement aux valeurs de sobriété ou de développement durable, la publicité est porteuse d’un modèle de société où la surconsommation, l'immédiateté, et le gaspillage font loi, avec les dérives que l’on connaît sur l’alimentation, la production, l’énergie ou encore l'obsolescence programmée. Démultipliée au sein de l’espace public, elle devient une « agression visuelle » qui s’apparenet à une réelle pollution. C’est pourquoi, je soutiens le collectif des déboulonneurs,  qui nous rappelle que l'on doit se méfier du consumérisme !  Ce collectif permet un réveil des consciences, ce qui est bon pour notre démocratie! 

J'espère la relaxe pour les 7 militants! »

Twitter

Agenda

> Voir tout l'agenda

Newsletter



Recherche

Loading

Sites proches

 

 

 

© Karima Delli - www.karimadelli.eu
Réalisation: www.nizaruth.be - www.afd.be